28 mars 2014

Aimer définition

Aimer est porter son attention sur quelque chose consciemment et nous laissé traverser par elle.

C'est observer, sentir, goûter etc. En nous délectant de la sensation.

C'est avoir ouvert un espace dans lequel toute les sensations puissent bouger.

Aimer c'est ouvrir


Le Sacré

Faites entrer le sacré dans votre vie. Ne laissez pas vos rites inchangés, freiner votre évolution. Comprenez ce qu'est le sacré et vivez-le en tout temps. Mais n'abandonnez pas vos rites sans que chaque matin en ouvrant les yeux vous sentiez la gratitude vous emplir de l'amour et du sacré.

Le Sacré est la joie suprême de vivre. Alors le rite c'est vous.


Parce que cela fait du bien de faire quelque chose de bien....

Go'On Group désire répendre ''la Chaine de cadeaux''

et présente sa première oeuvre collaborative  :

                           

Pour en savoir plus sur Go'On Group : Go'On Group

 et rester en contact : facebook.com/go.on.international

FAQ

Pourquoi prendre son temps ? 
Parce que le temps est horizontal alors que l'être est verticale.

Donner de l'énergie sans en dépenser ? 
L’énergie en soi rayonne naturellement, nul besoin de se vider, elle coule comme dans un lit de rivière.

Être à la bonne vitesse ? 
C'est toujours être avec Soi. "Être soi c'est être lent à la vitesse de la lumière" YS

Mettre en pratique la connaissance ? 
C'est rompre avec l'habitude

Se préparer ? 
C'est simplement revenir au centre. Ce n'est pas anticiper.

L'esprit est pur ? 
Oui mais de quoi est-il nourrit ?

"Le mal de vivre tout comme le mal de mer est la focalisation de notre esprit sur un point alors que toute la vie est mouvement" YS

Dans la chair

L'esprit souhaite descendre sur Terre. Son véhicule d'incarnation est le corps physique mais l'esprit véhicule dans le véhicule.
Il s'incarne en descendant vers les pieds.

Plus il s'incarne, plus il descend profondément dans le corps.
La détente du corps physique est une conséquence de la descente de l'esprit, c'est une conséquence de l'état naturelle.


L'acceptation totale et complète d'être humain signifie détente du corps et paix de l'esprit.

23 mars 2014

Verticalité et non-souffrance


Trouver sa verticalité est seulement le début du chemin. Une fois trouvé vous devez y revenir sans cesse. L'esprit qui y a goûté n'aspire plus qu'à y revenir lui aussi et vous y aide.

Ce que j'entend pas verticalité, c'est votre axe. Un Homme est debout, entendez deux bouts, un bout profondément ancré dans la Terre, tandis que l'autre s'élève vers l'inconnaissable, vers la recherche de la Vérité.

Mais nul besoin de concepts abstraits. Vous pouvez trouver votre axe dans votre corps. Cherchez-le dans votre corps et voyez ce que cela fait dans votre esprit. Mettez-vous debout, ou assis, la colonne vertébrale complétement droite et cherchez l'axe parfait. Il est facile à trouver.
C'est facile à reconnaître vous êtes bien, vous êtes simplement vous-même. Vous sentez l'énergie circuler dans votre corps, vous vous tenez droit sans effort et même avec plaisir.
Voilà vous avez trouvé votre axe.

Sur votre axe, votre esprit est vaste, détendu, spacieux. Les énergies qui vous traversent vibrent plus haut ; parfois trop haut pour votre corps qui n'a plus l'habitude ; votre tête reste froide et vous n'êtes plus en conflit avec la chaleur de vos émotions. Votre corps semble comme se régénérer.

Si vous vous demandez pourquoi nous n'y restons pas, alors que c'est si bon et si facile, je pourrais vous répondre, mais cela n'aidera pas. Les questions aident rarement, l'expérience, elle, est riche.

Regardez ces images, il s'agit de l'un des plus grand Maître de tous les temps, voyez le combattre, voyez le arroser ses plantes. Voyez la verticalité.


Ici il s'agit de la posture Zazen. Vous retrouveriez l'axe dans le Qi Gong, dans le Tai Chi, dans toute les postures méditatives et surtout vous le verrez dans tout Homme ou Enfant heureux !
Oui vous trouverez l'axe dans le bonheur.

Pour le moment trouvez votre axe et une fois trouvé, revenez-y souvent et restez y aussi longtemps que vous y serrez :)


Je vais vous donner une bonne raison de trouver votre verticalité. La souffrance. Si vous restez loin de votre axe trop longtemps la souffrance viendra. Combien de temps croyez-vous pouvoir vivre loin de vous-même avant que tout se déglingue ?
Le corps vous le dit, si vous vous tenez mal vous aurez mal au dos, il en est de même pour votre esprit. Les deux sont intimement liés.

La souffrance est comme un parent qui vous aime beaucoup et souhaite que vous vous connaissiez, que vous vous viviez totalement et complétement.

Elle vous pousse à être verticale. Vous souffrez et vous ne pouvez plus regarder derrière, cela fait trop mal, alors vous regardez devant. mais un jour même devant ca fait mal, vous ne pouvez plus regarder nul part alors vous n'avez plus où aller. C'est cela la souffrance. Vous devez rester là avec vous-même tel que vous êtes et que ce passe-t-il lorsqu'enfin vous acceptez d'être avec vous-même, d'être qui vous êtes ? Et bien la souffrance disparaît.
Mais elle n'a pas disparue de la surface de la Terre, ce qui c'est vraiment passé c'est que vous êtes sur votre axe, vous êtes au centre, vous êtes vertical. C'est le seul point de non-souffrance. Tout le reste vous entraînera inéluctablement vers la souffrance, même la réalisation de vos plus grands rêves.

Une fois que vous l'aurez trouvé, un autre chemin débute, plus intègre, plus véritable, plus sincère mais un chemin tout de même.